Comment l’intelligence artificielle analyse les appels d’offres ?

L'analyse du langage grâce à l'intelligence artificielle permet d'extraire de nombreuses données issues, notamment, de documents. Cette analyse fine permet de faire gagner du temps aux équipes commerciales d’ENGIE Entreprises & Collectivités dans la qualification de leurs appels d’offres. Découvrez comment l’IA se met au service des métiers, dans l’interview de Frédéric Devieilhe directeur Client ENGIE, sur Action Co.

 

Analyse de documents et sélection des appels d’offres

Qu’il s’agisse d’une prestation de travaux, de fournitures ou de services, la rapidité est souvent déterminante dans la sélection des appels d’offres. De plus, définir si un appel d’offres répond aux critères de sélection, ou non, dans des délais courts, est gage de performance tant dans la réponse à apporter, que dans le choix d'investir du temps sur un dossier.

C’est un sujet qui concerne ENGIE Entreprises & Collectivités qui traite, chaque année, de nombreux appels d’offres. L’équipe commerciale, mais aussi les conseillers clientèles, doivent traiter une multitude de documents selon des critères bien précis et parfois différents : "Dans les appels d'offres publics, le cahier des charges peut être très différent d'un client à l'autre” précise Frédéric Devieilhe.

C’est pourquoi ENGIE E&C a souhaité intégrer une intelligence artificielle qui simplifier le travail de recherche et d’analyse documentaire quotidien. Une solution d'analyse du langage (NLP) qui extrait les passages textuels propres aux critères, permettant d’acter sur le traitement d’un appels offres ou bien son refus.

 

Un objectif, gagner du temps

Certains documents comportent parfois des dizaines de pages. C’est un travail long, minutieux et fastidieux, qui demande un investissement temps important sur des dossiers qui ne répondaient pas aux critères prédéfinis. Temps qui aurait pu être utilisé sur d’autres dossiers plus sensibles.

L’analyse du langage effectué avec DocuChecker permet de préqualifier les appels d’offres automatiquement en prenant en compte les critères tels qu’une durée de contrat, un volume ou bien un prix dans les documents inhérents à l'appel d'offre. La solution apporte directement aux équipes une économie de 75% de temps dans la lecture des appels d’offres, sur la phase initiale de qualification. Un temps d’analyse divisé par 4 qui simplifie le travail des équipes métiers. 

"Quand nous avons expliqué la démarche, l'équipe a compris l'intérêt, le gain de temps et la possibilité d'augmenter le taux de succès. A présent, il y a une vraie adhésion de principe, qui va progresser selon les résultats que nous obtiendrons. Les commerciaux aiment gagner, si on leur fournit un outil qui leur permet de gagner plus souvent, ils adhèrent forcément", précise Frédéric Devieilhe.

Pour découvrir l’ensemble de la démarche d’innovation d’ENGIE E&C, retrouver l’article complet ici. Et si vous souhaitez en savoir plus sur l’analyse de documents grâce à l’intelligence artificielle, n’hésitez pas à contacter nos équipes.

Nous levons 5 millions d’euros pour développer nos solutions ! Découvrez tous les détails dès maintenant