Conformité et risk management dans le secteur bancaire

Les établissements de crédit et les entreprises d'investissements sont soumis à des règles de conformité, et doivent s'en prémunir pour éviter d'éventuelles sanctions. Évaluation des potentielles pertes financières, mesure du degré de non-conformité d’une entité économique, conseil... Cette mission menée par le Chief Compliance Officer consiste à prévoir, et ce dans des délais très courts.

 

Un marché inégal 

Sur le marché de la conformité dans le secteur bancaire, la majeure partie des acteurs qui fournissent des solutions sont regroupés sous l’appellation Gouvernance, Risk and Compliance Management. En étudiant leurs valeurs, on découvre que le segment Risk Management pèse à lui seul environ 180 milliards de dollars en 2019 (en cumulant les valeurs des segments Risk Management*, Transaction Monitoring** et Information Security***). Le secteur bancaire représente à lui seul 11% de ce segment, soit 19,8 milliards de dollars en 2019 et avec un taux de croissance de 18,7% par an. 

Le segment Compliance Management, en comparaison, représente 18 Milliards de dollars au global et environ 2 milliards de dollars uniquement sur le secteur bancaire. Le Risk Management est aujourd’hui dix fois plus gros que le marché de la compliance alors que le nombre de normes et de réglementations ne cesse d’augmenter depuis 2008. 

 

Lorsque la non-compliance devient un risque

Les entreprises du secteur bancaire ont de plus en plus de mal à suivre le rythme imposé par les législateurs et les organismes de réglementation. Être conforme avec l’ensemble des lois et des normes devient un vrai casse-tête, pourtant, le nombre d’embauches dans la conformité du secteur bancaire a explosé depuis 2008.

Sans solution fiable, simple à implémenter et pouvant délivrer la preuve de la conformité lors de l’audit, les rappels à l’ordre et les pénalités se multiplieront. C’est pour cela que la conformité, ou plutôt la non-conformité, est trop souvent gérée comme un risque. Ce qui explique en partie que les budgets alloués à la gestion du risque soient dix fois plus conséquents que ceux alloués à la gestion de la conformité.

 

L’exemple de la norme MIFID II

La conformité, c’est la capacité de répondre aux exigences et aux critères des organismes de réglementation et surtout d’en apporter la preuve. Prenons l’exemple de la réglementation MIFID II (ou MIF 2)**** de janvier 2018, un cadre législatif institué par l'Union européenne (UE) pour réglementer les marchés financiers et améliorer la protection des investisseurs. Son objectif est de normaliser les pratiques dans toute l'UE et de restaurer la confiance dans l'industrie.

Ainsi, les courtiers doivent fournir des rapports plus détaillés sur leurs transactions - 50 types de critères - y compris des informations sur les prix et les volumes. Ils doivent stocker toutes les communications, conversations téléphoniques comprises; et être capable d’apporter la preuve de leurs bonnes pratiques. Selon un rapport de l’AMF*****, les établissements bancaires sont maintenant pourvus de système d’enregistrement et d’archivage mais il reste des progrès à faire en matière de reporting, de détection et de gestion d’incidents

 

Golem.ai et la compliance

Si le processus de conformité repose sur la capacité de prouver que nous remplissons tous les critères exigés par les régulateurs, Golem.ai peut définitivement être d’une grande aide pour les entreprises assujetties à ces normes. La plate-forme Golem.ai repose sur un moteur de compréhension du langage naturel et permet d’analyser d’importants volumes de données non structurées (textes, conversations téléphoniques) et s’assure que tous les critères de la norme sont respectés. Pour tous vos échanges soumis à des règlements, Golem.ai vous propose un score de conformité basé sur votre grille de lecture et votre expertise. 

Cela devient donc simple de prouver que les conversations téléphoniques, ou que les échanges écrits, répondent aux critères de la norme. 
Vous pouvez également détecter les incidents et mettre en place des reportings périodiques. Notre intelligence artificielle symbolique, frugale et éthique a deux bénéfices fondamentaux pour les banques : d’abord, assurer la preuve de la conformité aux normes tout en évitant les pénalités; puis de réduire les budgets alloués au Risk management excluant la non-conformité de la liste des risques. 


Vous souhaitez en savoir plus sur nos solutions ? Contactez-nous !

 

* https://www.alliedmarketresearch.com/risk-management-software-market
** https://www.marketwatch.com/press-release/global-transaction-monitoring-market-size-share-and-growth-to-register-159-cagr-through-2024-2021-05-10?tesla=y#:~:text=Expert%20verbatim%20infers%20that%20the,USD%208690%20million%20in%202019

*** https://www.globenewswire.com/news-release/2021/03/17/2194254/0/en/Global-Cybersecurity-Market-Size-to-Grow-at-a-CAGR-of-12-5-from-2021-to-2028.html#:~:text=The%20global%20cybersecurity%20market%20size,the%20global%20market%20for%20cybersecurity

**** https://www.amf-france.org/fr/actualites-publications/dossiers-thematiques/mif-2

***** https://www.amf-france.org/sites/default/files/2020-07/missions-spot-record-keeping_synthese-fr_0.pdf

Nous levons 5 millions d’euros pour développer nos solutions ! Découvrez tous les détails dès maintenant