Comment s’organise une startup confinée ?

Un peu de sport pour la conscience, un bon café pour les nerfs, quelques actualités pour se tenir au courant…nous y sommes ! La routine du confinement est aujourd’hui omniprésente. Bien que la terre respire, le monde tente de continuer de tourner et, il le faut bien. Et chez Golem.ai, l’aventure ne s’arrête pas, bien au contraire.
 

L'annonce

16 mars 2020. 20h00. C’est devant nos écrans à cette date historique que débute notre confinement. Toute l’équipe entame ses premiers jours de télétravail, parfois seul, parfois en famille, sans se douter que cela durerait. Planning, communication, prospection, toutes les règles du jeu changent. Pour autant nous avons pu continuer de produire nos solutions, de répondre aux emails, de nous coordonner.

Nous avons tous réorganisé notre bureau, déterminer quelques règles pour continuer de travailler sans contraintes via pas mal d’outils, et nous attendons, nous observons. Comment vivrons-nous cet enfermement ? Comment vont réagir nos clients ? Quelle stratégie mettre en place ?

 

La mobilisation

C’est avec beaucoup d’empathie et d’intelligence que chaque entreprise c’est réorganisée pour soutenir de nombreux secteurs notamment celui de la santé, et les startups ne font pas exception. C’est d’ailleurs un challenge de taille pour ces dernières, souvent moins mises en évidence médiatiquement. Chacune réagit différemment selon son activité, sa structure ou son management. Maddyness parle d’ailleurs de 4 typologies différentes : les rockys, les croesus, les fast but furious et les boyscoot.

Chez Golem.ai, nous sommes à une étape de croissance, qui nécessite beaucoup de vigilance. Depuis déjà quelques mois, nous recrutons de nouveaux profils (business analyst, devs…) nous imposant un défi ayant eu lieu bien avant le confinement : structurer de nouveaux process. Dailies tech, partage des actus internes, call de suivi de projet, vulgarisation de notre discours, tout était en place, et heureusement.

Mais le contexte étant ce qu’il est, nous avons fait face à une surcharge de travail dès le début du confinement. Il s’agissait de prendre connaissance des clients encore en activités, de repenser notre prospection face à l’annulation des salons comme Vivatechnology ou Eurosatory, de revoir la communication de nos solutions pour apporter notre soutien pendant cette crise, de continuer de gérer les projets en production… mais surtout d’éviter que chacun se sente isolé
 

L’adaptation !

Malgré cette routine, cette fatigue latente derrière nos écrans, nous avons eu de belles surprises. Avant tout, nous avons continué notre recrutement, et nous avons surtout accueilli de nouvelles personnes à distance, un exercice totalement nouveau. C’est le cas d’Hussein Barakat notre Lead Projet Manager qui n’a passé qu’une demie journée dans nos locaux juste avant le confinement. Il en dit d’ailleurs un peu plus dans son interview.


C’est également une période de nouvelles opportunités business. Nos partenaires et clients nous ont simplifié la tâche pour simplifier la gestion des projets en production, mais également soutenus dans plusieurs communications parmi la multitude de sujets d'actualités sur ce virus. C’est notamment le cas avec Xavier Laurent de Manutan sur l'impact du COVID19 sur les centres de relation client.

Puis, nous avons organisé quelques soirées entre les équipes à distance. Moment assez folklorique, nous avons tenté plusieurs choses comme le fameux Pictionary en ligne pour les artistes que nous sommes (ou pas) avec skribbl (plutôt performant) , le loup garou ou encore le time’s up et son lot de mimes.

Mais si nous avons dû nous adapter au confinement, nous nous devons de nous adapter également au déconfinement qui se profile.
 

L’innovation

Au milieu de cette incertitude de la forme que prendra le déconfinement, il est bon de savoir que l’innovation ne s’arrête pas. Alors que de nombreuses startups proposent des services de soutiens à l’éducation, à la formation des aide-soignants, ou encore pour faciliter le déconfinement, l’intelligence artificielle apporte son lot de solutions.

Par exemple, nous nous sommes rendu compte que notre solution de gestion de messages avait du sens en cette période de confinement, mais aussi de déconfinement. Comment obtenir un prêt ? Un remboursement ? Un contact SAV ? Le nombre de messages s'accroît fortement et nos clients recherchent un moyen d’être réactif et proactif.

Certes l’innovation concerne notre façon de faire du business, mais concerne avant tout la manière dont nous nous organisons humainement. C’est aujourd’hui tout l’enjeu que nous vivons chez Golem.ai, simplifier le travail pour répondre aux défis de demain !