La science du bonheur dans l’IA

11/07/2018 / AI & Society

Dans une lecture prométhéenne du progrès technique, l’Intelligence Artificielle ne saurait atteindre un but supérieur à celui d’améliorer la condition de l’homme. Pour évaluer la réussite de cette technologie, il semble donc nécessaire d’interroger le rapport entre IA et bonheur.

 

 

Un problème d’apparence trivial mais qui se révèle capital pour l’étude des conséquences du déploiement de l’IA, et qui nous incite à nous poser une question fondamentale pour notre équilibre personnel : celle d’une définition opératoire du bonheur et des critères permettant de le mesurer.

Le bonheur découle davantage de l’action d’une black box que des opérations d’un algorithme : on perçoit ses manifestations sitôt qu’il vient au jour, mais pas l’ensemble du process qui l’a engendré. Si le bonheur existe bel et bien, la multiplicité de ses sources et son caractère fugace et contingent nous interdisent de le saisir, ou, pour filer la métaphore, de le modéliser. Seuls éléments nous permettant d’appréhender le bonheur, ses deux origines courantes : la différence subjective entre émotion positive et négative, et le sentiment de mener une vie proche en accord avec ses idéaux.

Renaud Gaucher suggère que pour construire une IA qui favorise le bonheur chez l’Homme, de nombreuses interrogations relevant davantage des sciences humaines que de la technologie devront faire l’objet d’un examen approfondi. Au premier chapitre de celles-ci, quelle philosophie du bonheur devra-t-on insuffler à l’IA ? Visera-t-elle une maximisation utilitariste du bonheur collectif, ou favorisera-t-elle en priorité le bonheur de ceux qui en sont individuellement les moins bien pourvus ? Il faudra également s’entendre sur le type de bonheur que nous souhaitons que l’IA nous inspire, et sur les déterminants qu’elle pourra mobiliser afin de nous rendre plus heureux.

Une réflexion iconoclaste et rafraîchissante qui nous amène à considérer l’IA pour ce qu’elle est : une technologie comme les autres, dont il convient d’examiner les modalités et les finalités.


Retrouvez-nous pour notre prochain AI&Society sur notre page Meetup.