Softlaw, l’IA avec des compétences juridiques

22/02/2018 / AI & Society

Marie Abadie, associée chez SoftLaw, décomplexe un sujet sensible dans le secteur juridique, celui de l’intégration de l’Intelligence Artificielle.

 

 

“Lorsque vous avez un pauvre magistrat qui est censé comprendre et traiter plus de 30 dossiers en un après-midi, c’est inhumain”. Voilà l’occasion de découvrir plus en détail l’impact véritable de l’IA sur le fonctionnement des métiers.
 

Retrouvez nous pour notre prochain Ai & Society sur notre page Meetup.