Comment penser une déontologie de la data ?

09/05/2018 / AI & Society

Quelle sera la part d’intégration de l’éthique dans la gestion des data ? Comment vérifier la véracité d’une information et auprès de qui ?

Beaucoup de questions laissées sans réponses. C'est une des raisons pour lesquelles Assaël Adary observe l’évolution de la gestion des data et la façon dont l’éthique est prise en compte, et ce depuis plusieurs années. Président d’Occurence et des CelsaAlumni, mais aussi Secrétaire Général de Communication&Entreprise et co-auteur du livre Communicator, il ne manque pas d’expérience sur le sujet.

Lors de la conférence, le ton est donné très rapidement sur le sujet évoqué : “Alors, big ou bug data ?”. Par de nombreux exemples actuels tel que le comptage des manifestants et l'écart des chiffres cités par les médias, découvrez comment Assaël Adary aborde ce sujet qui fait polémique afin de parfaire votre connaissance des moyens utilisés pour récolter et gérer les data, avec déontologie.

Lorsqu’on me demande si les data seront une véritable mine d’or, je précise plutôt la chose suivante : soit nous avons à faire à une mine d’or soit à une mine antipersonnelle”. Les notions de vélocité et de valeur de l’information sont décrites dans une vision concrète et actuelle de la société, où la notion de confiance devient plus qu’importante.

Retrouvez-nous pour notre prochain AI&Society sur notre page Meetup.