“C’est le résultat et son ROI qui permet réellement de convaincre en interne” interview de Veronique Milsant

08/01/2019 / Entreprise

A l’occasion de la sortie du livre blanc de Golem.ai suite à notre étude « IA et marketing » relatant les attentes des marketeurs envers l’IA, nos équipes ont interviewé des professionnels pour recueillir leur expérience et leur vision de l’IA dans leur métier.

 

 

Aujourd’hui, rencontre avec Veronique Milsant, directrice marketing du Groupe Adecco.
Retrouvez Veronique sur son compte Twitter

Dans l’étude on constate que les 3 premiers objectifs de l’utilisation de l’IA sont :

-          Améliorer l’expérience client : 75%

-          Personnaliser/individualiser les messages : 70%

-          Comprendre les comportements des consommateurs : 65%

Pour vous à quels objectifs doit répondre l’utilisation de l’IA en marketing ?

Pour moi, l’IA en marketing peut avoir différents objectifs : collecter des datas pour analyser les comportements des consommateurs/internautes puis personnaliser les messages en fonction des attentes et enfin améliorer l’expérience client (faciliter, guider/accompagner, …).

Avez-vous déjà implémenté des solutions à base d’IA dans votre service ? Si oui lesquelles ? Et pour répondre à quels objectifs ? Quels bénéfices en attendez-vous ?

Adecco est le premier acteur de l’emploi à avoir un chatbot accessible depuis 3 plateformes de messagerie : Facebook Messenger, Google Assistant et le site internet de la marque ! Ce bot est un assistant virtuel à la recherche d’emploi. Basé sur un usage unique à ce stade (faciliter la recherche d’offres d’emploi pour les candidats), nous capitalisons sur son implémentation et ses premiers succès pour enrichir ses fonctionnalités en 2019.

Nous mettons en place un POC Intelligence data sur la collecte de données pour comprendre le parcours omnicanal de nos candidats. Cette analyse comportementale à des fins de meilleur ciblage et d’acquisition ciblée de candidatures.

Quels sont les outils à base d’IA qui sont le plus efficaces/rentables dans votre service (chabot, IoT, analyse de texte …) et pourquoi ?

Le Chatbot Aloha d’Adecco a été lancé en mai 2017, c’est un outil efficace basé sur l’expérience utilisateur. Il génère 2000 conversations par jour, a conquis 350 000 utilisateurs uniques et nous permet de générer plus de 20000 candidatures. Il a été primé Chatbot de l’année 2017 au grand prix social media.

L’étude révèle que le 1er frein au développement de l’IA est la culture d’entreprise. Quel est votre avis sur le sujet ? Avez-vous pu identifier d’autres freins ? Si oui lesquels (coûts, connaissances technologiques …) ?

La pédagogie est importante avec un discours simple et transparent mais c’est le résultat et son ROI qui permet réellement de convaincre en interne. Côté marketing, la connaissance technologique est nécessaire d’où l’importance de la veille individuelle, d’assister à des conférences, de benchmarker sur d’autres secteurs au-delà d’une formation pure et dure.

La méthode agile avec l’implémentation de POC (en open innovation) permet souvent de tester à coût raisonnable avant de s’engager dans des process technologiques internes structurants et coûteux.

A votre avis quels seront les principaux impacts de l’IA dans le marketing (vous libérez de tâches à faible valeur ajoutée, améliorer le ciblage, créer de nouveaux produits et services … ?)

Faciliter l’accès aux produits/services des entreprises, prendre en charge des tâches chronophages, optimiser le ciblage et les plans d’acquisition digitale.

Pensez-vous investir dans l’IA dans les 3 années qui viennent ? Pouvez-vous estimer quel pourcentage de votre budget marketing/communication cela représentera-t-il ?

Nous allons investir mais via des POC, pas de pourcentage disponible à communiquer.

La semaine prochaine, retrouvez l'interview de Nathalie Ollier, responsable marketing relationnel réseau boutiques et eshop à la Réunion des Musées Nationaux - Grand Palais.

Pour télécharger notre livre blanc "IA et marketing" renseignez les champs suivants :