L’esprit d’AI & Society, comprendre l’IA aujourd’hui

25/09/2018 / AI & Society

Bienvenue à AI & Society, le rendez-vous de tous les enthousiastes de l’IA organisé par Golem.ai !

À travers cette introduction Thomas Solignac, CEO et cofondateur de Golem.ai, nous expose le projet d’AI & Society : proposer à tous les enthousiastes de l’IA une lecture transdisciplinaire technologique, business et sociétale, mêlant des applications et des implications des développements de l’intelligence artificielle. L’articulation de ces trois disciplines constitue le fondement de la grille de lecture permettant de soulever les enjeux sous-jacents et de comprendre les évolutions de l’IA.

L’exemple des dilemmes soulevés par la mise en circulation de véhicules autonomes semble à cet égard caractéristique. En mars dernier, un taxi autonome Uber renversa une citoyenne américaine, Elaine Herzberg, qui fut tuée sur le coup. Cet accident souleva trois grandes questions.

Le faux négatif des capteurs de vision du véhicule amène à considérer la question du caractère évitable de l’accident sous un angle technologique : comment garantir l’efficacité du machine learning sur ce type de prise de décision ?

Si d’aventure les capteurs du véhicule avaient été assez efficaces pour permettre une réaction, la question du caractère éthique de la prise de décision n’en aurait été que plus forte. Fallait-il dérouter le véhicule pour éviter la collision au risque de tuer son occupant où, au contraire, garantir son intégrité au dépend de la piétonne ?

Et si ce problème éthique devait trouver une issue consensuelle, comment assumer enfin, d’un point de vue business, de commercialiser un véhicule explicitement programmé en situation critique pour tuer soit le conducteur, soit les piétons aux alentours ?

Afin de satisfaire nos besoins, les intelligences artificielles seront donc soumises à un triple impératif : être abouties d’un point de vue technologique, acceptables du point de vue moral et facilement commercialisables pour les entreprises.

Il existe un hiatus entre la perception de l’IA par les médias spécialisés et par le grand public. Ce dernier peine à distinguer les solutions IA des offres SI classiques ou se figure une IA menaçante, alors que les leaders d’opinions vantent le potentiel disruptif de la technologie. Les deux postures traduisent une difficulté majeure de l’IA : celle de s’adresser au plus grand nombre.

Retrouvez-nous pour notre prochain AI&Society sur notre page Meetup.